• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

30112009

« Dieu, dans sa grâce, nous a donné une consolation éternelle
et une bonne espérance. » 2 Thessaloniciens 2.16

L’apôtre Paul a écrit une lettre d’encouragements aux chrétiens de Thessalonique (en Grèce) qui traversaient de grandes difficultés. Quelle est cette « consolation éternelle » ? C’est que, par Jésus-Christ, nous pouvons appeler Dieu notre « Père », être pardonnés par lui, réconciliés avec lui et vivre une pure et belle relation d’amour avec lui.
Et la « bonne espérance » ? C’est, lorsque nous quitterons cette terre, d’être réunis avec lui pour toujours, dans sa maison où il nous a préparé une place. Nous voici arrivés au terme de l’année. Nous ne pouvons que nous encourager à lire et méditer ce beau et bon livre qu’est la Bible, et à y découvrir par nous-mêmes les précieux trésors qu’il contient pour chacun d’entre nous.
Nous allons célébrer Noël, une fête destinée à l’origine à commémorer la naissance de Jésus, Fils de Dieu, qui s’est approché de nous pour nous transmettre ce beau message : « Dieu, mon Père, nous aime de tout son cœur, et nous cherche. Venons à lui, et il nous rendra heureux ».

Tiré de l’Evangile Pour Tous.




QUI SOMMES-NOUS ?

30112009

Arbres de la Bible :

a. On nous a fait venir du Liban pour le temple de Salomon.
b. Je pousserai à la place de l’épine.
c. Un prophète me cultivait.
d. Jérémie a eu une de mes branches en vision.
e. Un prophète s’est assis sous moi et a demandé la mort.
f. Les mages ont offert ma gomme parfumée.
g. La Sulamithe a trouvé que son bien-aimé m’était semblable.
h. C’est mon bois qui constituait l’arche de l’alliance.
i. Les exilés y suspendent leur harpe.
j. Mon bois constituait l’arche de Noé.
k. La colombe est revenue avec une de mes feuilles dans son bec.
l. Un prince resta suspendu à mes branches.
m. J’ai séché parce que Jésus m’a maudit.
n. Un roi s’est attardé sous mes branches.
o. Nous étions 70 à Elim.

Réponses :

1. Amandier (Jér. 1/11) 2. Pommier (Cant. 2/3)
3. Cèdres (1 Rois 5/6) 4. Genêt (1 Rois 19/4)
5. Térébinthe (2 Sam. 18/10) 6. Cyprès (Es. 55/13)
7. Acacia (Ex. 25/10) 8. Palmiers (Ex. 15/27)
9. Olivier (Gen. 8/11) 10. Saule ( Ps. 137/2)
11. Grenadier (1 Sam. 14/2) 12. Sycomore (Amos 7/14)
13. Gopher (Gen. 6/14) 14. Figuier (Matt. 21/19)
15. Encens (Matt. 2/11)




LE ROI ET LE PAUVRE A LA MEME ENSEIGNE !

30112009

Le vicomte René de Rohan participait en 1542, avec l’élite de la noblesse bretonne, à la conquête du Roussillon. Il avait dans sa suite un remarquable chirurgien. Ambroise Paré réussissait le tour de force de rétablir de nombreux blessés graves, que tous considéraient déjà comme morts.

Il est vrai que celui que l’on a surnommé l’inventeur de la chirurgie moderne, montra à tous l’utilité de la pratique de la ligature des artères durant les opérations chirurgicales. René de Rohan, qui avait épousé Isabelle d’Albret, la sœur du roi de Navarre, fut tué au combat en 1552. Son fameux chirurgien fut alors appelé au service du roi de France Henri II. Il fut tellement apprécié qu’aucun des trois rois qui suivirent ne voulut s’en séparer. Lorsque Charles IX le prit à son service, il lui déclara :

« J’espère que tu soigneras mieux le roi que les pauvres ».
« Impossible, Sire », lui répondit l’homme de science.
« Comment cela ! » s’offusqua le roi.
« Parce que j’ai toujours soigné les pauvres comme des rois ».

Cette réponse révélait une qualité de cœur rare. Il est vrai que le chirurgien était un chrétien véritable et puisait dans la Bible son inspiration, et sa ligne de conduite. N’est-ce pas la Bible qui nous montre Jésus, le fils de Dieu, s’arrêter sur les misères les plus profondes de l’homme ?

N’est-ce pas le sens même de Noël ? Jésus vient à nous quelles que soient notre race, notre condition sociale, notre instruction, notre histoire personnelle. La Bible nous révèle que nous sommes tous précieux aux yeux de Dieu, et que c’est pour cela qu’il a envoyé Jésus le Christ, afin de nous montrer le chemin du pardon et de la vie éternelle.

Jésus a dit : « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et découragés, et je vous donnerai du repos » (la Bible).

F.K.




VIGNE DU ROI

29112009

Dans une capitale du nord de l’Europe vivait une pauvre femme dont la fille était atteinte d’un mal incurable. La malade désirait ardemment un peu de raisin. Malheureusement, il était impossible d’en trouver dans les magasins. Cette mère voulait accorder cette satisfaction à son enfant. Elle se souvint avoir vu en traversant le Parc Royal de magnifiques grappes dans des serres chauffées. S’armant de courage, elle alla trouver le jardinier pour lui demander la faveur de lui vendre une grappe. Elle se heurta à un refus catégorique. Pensant qu’elle n’avait pas offert une somme suffisante, elle eut l’audace, par amour pour sa fille, d’insister. Elle eut la même réponse :

- Vous êtes folle, dit le jardinier, le roi n’est pas un marchand.

La pauvre femme s’en retournait fort désappointée quand un jeune homme, qui avait tout entendu s’approcha d’elle :

- Le jardinier a raison, dit-il, le roi mon père n’est pas un marchand. Mais s’il ne vend pas son raisin, il peut en donner.

Alors il choisit plusieurs belles grappes qu’il plaça dans le panier de la pauvre mère toute émue.

N’est-ce pas là souvent notre histoire ? Nous commençons, d’ordinaire, par vouloir acheter les grâces de Dieu, et particulièrement son pardon. Nous cherchons à lui offrir en échange de l’argent ou nos mérites, nos efforts, nos larmes, nos prières… Comme nous avons beaucoup de peine à comprendre que le salut est gratuit. Le Roi des rois ne vend rien à personne, mais il offre à tous ses richesses.




QUI EST-CE QUI M’APPELLE AUJOURD’HUI ?

29112009

Mon patron ? Mon conjoint ? Mon travail ? Ou serait-ce ma mauvaise conscience, mon souci ou mon imagination ? Non, c’est Dieu qui m’appelle à la vie : c’est lui qui me connaît, c’est à lui que j’appartiens. Et s’il m’appelle, ce n’est pas d’abord pour « m’utiliser », comme on le dit souvent ; l’économie se charge assez de le faire !

Non, Dieu m’appelle d’abord pour « m’aimer ». Mais à quoi cela sert-il d’être appelé et aimé par Dieu ?
ET BIEN CELA CONSERVE !

Cela me conserve, me maintient, me garde comme un être entier et sain(t), à l’image de Jésus. Par cette entrée en matière extraordinaire, la Parole de Dieu montre qu’il ne faut pas se tromper de combat : l’hérésie commence quand je ne me place plus entre ces trois verbes en Jude 1 « être appelé, aimé et gardé … ». (Lisez le livre de Jude)

Les hérétiques du temps des apôtres étaient des soi-disant « chrétiens » qui n’avaient pas su rester à cette place-là. Comme les Israélites v.5 et les anges v.6 ils ont quitté leur appel, ou leur amour, voir leur vigilance. Les conséquences sont d’abord théologiques : la grâce n’est plus un salut mais une connaissance qui donne des libertés v.4 puis éthiques : le spirituel méprise la matière et donc le corps, en le livrant sans retenue aux plaisirs multiples. Ensemble, ces dérives constituent les débuts de ce qu’on a appelé plus tard l’hérésie gnostique.

Face aux vents qui ballottent nos églises et nos convictions encore aujourd’hui, rappelons-nous que c’est Dieu qui nous appelle dans cette journée. C’est l’amour du Père qui en donnera le sens. C’est pour Jésus que nous sommes gardés.

Restons à notre place.

Maurice




AGENDA DE DECEMBRE

29112009

file:///C:/Users/Mumu/Desktop/Desktop/Desktop/image/calendrier%20copie.png

Jeûne & prière Le 5 décembre à partir de 12h00.
Agape Le dimanche 13 décembre, après ma fête de noël.
Etude biblique du mardi Le mardi 6 et le 20à 14h chez Maurice et le soir à Langeat.
Groupe de dame Le samedi 7 novembre à 16h
Cultes spéciale . fête de noël le 13 à 17h
Dimanche à 10h30 Culte & école du dimanche pour enfants.
Vendredi à 20h30 Etude de la Bible & prière.
Autre Nous organisons des conférences sur des sujets d’actualités, projection de films et vidéos, etc…



Lannion. Les jeunes acteurs étaient porteurs de la grippe A

4112009

1 novembre 2009

Commencé dans la joie, le spectacle offert hier soir, à Lannion (22), par 47 adolescents venus de toute la France, s’est achevé fébrilement. On a appris, aujourd’hui, que vingt adolescents de la troupe étaient porteurs de la grippe A.

Chaque année, le centre de Saint-Lunaire (35), situé près de Saint-Malo, accueille une formation musicale et artistique baptisée «Music’Art». Des adolescents de confession évangéliste, convergent de toute la France pour vivre une expérience unique : «Allier leur passion des arts, leurs convictions et leur foi», définit Loïc Caro, responsable du centre.

Ces jeunes, âgés de 13 à 17 ans, avaient six jours pour apprendre à se connaître, à vivre ensemble et à monter, avec leurs qualités et leurs différences, un spectacle musical à part entière qui mêle chants, instruments, théâtre et chorégraphie. Le thème, cette année, tenait dans une question : «Notre monde tourne-t-il rond?»

Diagnostic posé à l’issue du spectacle
Dirigés par Denis et Isabelle Hey, les 47 jeunes artistes ont véhiculé le message de l’Évangile à travers un spectacle moderne et amusant. Un spectacle au cours duquel un agent de l’observatoire intergalactique venu déceler une anomalie survenue dans le système de rotation de la planète Terre, finit par découvrir ce qui cloche chez nous. Un thème semble-t-il prémonitoire…

Si le spectacle s’est déroulé tout à fait normalement, tout ne tournait déjà pas rond au sein de la troupe des jeunes chrétiens évangéliques. Trois élèves du stage, malades depuis vendredi, n’avaient en effet pu se déplacer à Lannion pour prendre part à la comédie musicale. Et d’autres ados se sentaient plus ou moins fiévreux ou patraques.

Ce n’est qu’à l’issue de la représentation, que le directeur du centre de Saint-Lunaire s’est vu confirmer par l’hôpital Pontchaillou, de Rennes, que les prélèvements naso-pharyngés effectués sur les jeunes patients s’étaient révélés positifs au virus H1N1. Virus qui a vite fait son œuvre dans la soirée de samedi puisque la préfecture d’Ille-et-Vilaine a annoncé, ce matin, qu’une vingtaine d’adolescents étaient porteurs de la grippe A et devaient être évacués du centre.
L’établissement a été fermé pour six jours, afin d’assurer «un sas sanitaire pour rompre une possible chaîne de transmission du virus dans ses locaux», a indiqué la préfecture.

Près de 400 spectateurs dans la salle
Joint cet après-midi par téléphone, l’équipe encadrante du centre de Saint-Lunaire (douze moniteurs accompagnants) se montrait sereine. «L’état de santé des jeunes malades n’est pas préoccupant. Le stage touchait à sa fin, chacun s’apprêtait de toute façon à regagner sa famille». En revanche, nous a-t-on confié à l’accueil, «les jeunes sont extrêmement déçus. S’ils ont pu aller jusqu’au bout de leur spectacle à Lannion, la seconde représentation, qui était programmée ce soir à Saint-Malo, a dû être annulée».

L’on saura ces prochains jours, si la proximité pendant près des deux heures de spectacle, a oui ou non été suffisante, hier aux Ursulines, pour permettre au virus H1N1 de gagner la salle, où près de 400 personnes (essentiellement des proches et des membres de la communauté évangélique lannionnaise) avaient pris place.

Valérie Cudennec-Riou







AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08 |
Une Paroisse virtuelle en F... |
VIENS ECOUTE ET VOIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la pagina di San Paolo Apos...
| De Heilige Koran ... makkel...
| L'IsLaM pOuR tOuS