• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

20072010

LEÇONS TIREES DES OIES
« Interroge les bêtes, elles t’instruiront, les oiseaux du ciel, ils te l’apprendront » Job 12v7
Fait n°1 : En faisant battre ses ailes, chaque oie crée un courant ascensionnel pour les oiseaux
qui la suivent. Volant en V, toute la bande d’oies augmente de 71% le rayon d’action que chaque
oiseau posséderait s’il volait seul.
Leçon : Les gens qui partagent une orientation commune et une notion de communauté peuvent
parvenir à destination plus vite et plus facilement car ils voyagent en se stimulant les uns les
autres (Philippiens 2v1-2).
Fait n°2 : Lorsqu’une oie tombe en dehors de la formation en V, elle sent soudain la résistance
s’opposant à son vol solitaire. Elle revient rapidement dans la formation pour tirer avantage du
courant ascensionnel créé par l’oiseau juste devant elle.
Leçon : Si nous avons autant de bon sens qu’une oie, nous resterons dans la même formation que
ceux qui vont là où nous voulons aller. Nous voudrons accepter leur aide et donner notre aide aux
autres (Actes 2v42).
Fait n°3 : Lorsque l’oie en tête est fatiguée, elle retourne dans la formation et une autre oie
prend sa place.
Leçon : Faire les tâches difficiles à tour de rôle et partager la direction sont des opérations
rentables. Comme chez les oies, les gens sont dépendants les uns des autres en ce qui concerne
les compétences, les capacités, les dons, les talents et les ressources (1 Pierre 4v10).
Fait n°4 : Les oies en formation crient pour encourager celles qui sont en tête à maintenir leur
vitesse.
Leçon : Nous avons besoin de nous assurer que notre vie est encourageante. Dans les groupes où
l’on trouve des encouragements, la production est bien plus grande. Le pouvoir d’encourager est
la qualité de vie que nous recherchons (Romains 1v12).
Fait n°5 : Lorsqu’une oie est malade, blessée ou a été abattue, deux oies sortent de la formation
et descendent pour l’aider et la protéger. Elles restent avec elle jusqu’à ce qu’elle meure ou soit
capable de voler de nouveau. Puis elles repartent avec une autre formation où rattrapent la leur.
Leçon : Si nous avons autant de bon sens qu’une oie, nous nous tiendrons près les uns des
autres, aussi bien dans les temps difficiles que lorsque nous sommes forts (Proverbes 17v17).
Ces leçons tirées des oies étaient destinées premièrement au monde de l’entreprise. A
combien plus forte raison peuvent-elles être appliquées à l’Eglise qui, par son unité, démontrera
que Christ est vivant.
« Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même
langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même
esprit et dans un même sentiment » (1 Corinthiens 1v10).
Adapté de l’anglais
Transmis par A. Pouille




TU ME CONNAIS……TU SAIS…… PSAUME 139

20072010

Le roi David, lorsqu’il s’adresse à son Dieu, le reconnaît pour ce qu’il est :
Rien ne peut lui échapper. Il sait tout, il est partout. Il voit mieux que nous-mêmes le fond de
notre coeur. Il nous connaît de cette connaissance intime dont parle le verbe hébreu : connaître.
Il connaît notre vie, nos projets qu’il discerne déjà, alors que la trame de nos pensées ne fait
que commencer à se tisser.
Il connaît nos voies, nos choix, nos lieux de refuge, nos lieux de protection. Les édifices que
nous bâtissons pour qu’on ne puisse pas voir nos réalités. Les façades qui nous servent d’armure
sont inexistantes devant lui.
Il nous voit là où toutes les barrières sont abaissées, où nous gisons tels que nous sommes.
Toutes nos voies de réflexion, d’action, nos méthodes lui sont non seulement connues, mais plus
encore, elles lui sont familières. Une telle connaissance peut, certes, être difficile à accepter et à
supporter. Nous avons déjà du mal à nous accepter, à nous supporter nous-mêmes dans nos
limites, nos réalités, nos chutes, nos faiblesses…..Alors, le regard d’un autre,… Le regard de Dieu!
David accepte cette réalité, non pas de manière résolue, faute de pouvoir faire autrement,
mais en considérant cela comme une source de bien-être et de sécurité. Comme l’enfant qui est
rassuré par la présence proche de papa, comme l’adolescent qui pourra se référer à son père si
besoin est, comme l’adulte qui sait qu’un ami fidèle est toujours là.
Je n’ai pas à avoir peur, peur de moi, peur de faire des projets, peur de ne pas être à la
hauteur, peur de l’image que les autres auront de moi, peur de découvrir ce que je suis.
Dieu le sait, il le savait avant même que j’existe. Il sait même ce que j’ignore encore et qui,
peut-être, me troublera profondément.
Cette connaissance de ma réalité intime ne l’a pas empêché de m’aimer et de continuer à le
faire. Jésus est mort et ressuscité pour moi. Ainsi en est-il pour chacun de nous. IL nous connaît
et il nous aime tel que nous sommes. Il a la ferme intention de nous prendre en mains pour
transformer constamment notre vie afin qu’elle devienne toujours plus conforme à sa volonté,
ceci dans une joie et une paix toujours plus grande pour nous.
Seigneur, saisis ma main craintive et conduis-moi.
Fais que toujours je vive plus près de toi.
Maurice




MESSAGES SECRETS

20072010

Tous tirés du livre de la Genèse
1. UEID TE AERC SEL ERRET TNEMECNEMMOC AL XUEIC UA
Après avoir lu tous les mots de droite à gauche, remettez-les à leur place pour reconstituer un
verset biblique.
2. L’HOMME SON CREA IMAGE DIEU A
Remettez chaque mot à sa place pour reconstituer une partie d’un verset biblique.
3. LI SET’N SAP NBO UQE MHEMO’L TOSI ULSE
Remettez les lettres de chaque mot à leur place pour reconstituer une partie d’un verset
biblique
4. J’AI CLE POUR CANAAN DANS LEM
Avec toutes les lettres de ce message secret, reconstituez une partie d’un verset biblique.
5. VIT TU ME SER LE CI BI DE LEUR MENT
Remettez ces syllabes à leur place pour reconstituer une partie d’un verset biblique.
6. LENRETE’L ED MON EL AUQOVNI MAHARBA
Comment lire cette partie de verset biblique pour le rendre compréhensible ?
7. JE RENDRAI TON HERITAGE COMME LES ETOILES DE LA TERRE.
Cette partie du verset de Gn 13.16 comporte quatre erreurs. Cherchez-les.
8. INEB TIOS EL UEID SERT-TUAH !
Lire chaque mot de droite à gauche, pour reconstituer une partie d’un verset biblique.
9. LI RASE MEMOC NU NEA VASUGEA
Remettez les lettres de chaque mot à leur place pour reconstituer une partie d’un verset
biblique.
10. AAAAA EE I UU
Mettez ces voyelles à leur place pour lire la partie de ce verset biblique :
S….T…., T….F….MM…., ……..R…. ….N F….LS.
11. GRACE A VOICI, J’AI TROUVE TES YEUX
Remettez les mots à leur place pour reconstituer une partie d’un verset biblique.
12. TNAFNE’L RUS NIAM AL SAP ECNAVA’N
Pouvez-vous lire ce verset biblique ?




20072010

O Jésus doux et humble de coeur, écoute-moi.
Délivre-moi, Jésus du désir d’être aimé,
Du désir d’être loué,
Du désir d’être honoré,
Du désir d’être glorifié,
Du désir d’être préféré aux autres,
Du désir d’être consulté,
Du désir d’être approuvé.
Délivre-moi Jésus,
De la crainte d’être humilié,
De la crainte d’être critiqué,
De la crainte d’être oublié,
De la crainte d’être ridiculisé,
De la crainte d’être traité injustement,
De la crainte du « qu’en dira-t’on ».
O Jésus, accorde-moi la grâce
De désirer que les autres soient plus aimés que moi,
Que les autres soient plus estimés que moi,
Qu’aux yeux du monde les autres croissent et que je diminue,
Que les autres soient loués et que je passe inaperçu,
Que les autres me soient préférés en toutes choses,
Que les autres deviennent plus saints que moi,
Pourvu que je sois aussi saint que tu l’attends de moi.
FRANÇOIS D’ASSISE.




IL S’OCCUPE DE TOI…..

20072010

Il s’inquiète à ton sujet. Il se met en peine pour toi. C’est le sens littéral du verset :
« Déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous ».
Lorsqu’une personne se met en peine pour une autre, c’est en général parce
qu’elle a l’intention de traduire en actes sa préoccupation. C’est donc que quelque
chose est sur le point de se produire. Quand nous comprenons quelle est la personne
qui s’inquiète à notre sujet, Dieu notre Père, nous savons alors que la sagesse et la
puissance infinies sont à l’oeuvre en notre faveur, pour notre bien temporel et pour
notre bien éternel.
Jésus et ses disciples nous exhortent à ne pas nous laisser opprimer par les soucis.
Ils reconnaissent leur existence, mais ils nous mettent en garde contre le danger de
les laisser devenir source d’inquiétude et de tourment. Pourquoi ? Parce que si
l’incrédulité et le manque de confiance sont à la base de nos préoccupations, ils
peuvent conduire à des actes répréhensibles, entièrement opposés à la volonté de
Dieu.
Jésus lui-même prend soin de nous ! N’est-ce pas assez ? Il a décidé notre salut
dès avant la fondation du monde, il nous a choisi, aimé, racheté et transformé. Il
habite en nous, opère en nous et par nous. Il veut nous rendre parfait et nous prendre
un jour dans sa gloire. Son oreille est attentive à notre prière et sa main puissante
peut nous délivrer.
Son coeur souffre avec nous. Ses bras nous entourent. Ses anges sont autour de
nous. Ses trésors devant nous. N’est-ce pas suffisant ? Prenons courage, levons nos
têtes ! La délivrance, le repos et la joie doivent venir et ils viendront.
Faisons notre part : »Déchargeons-nous ! » Jésus fera la sienne : »Il prendra soin
de nous ! Ayons confiance et Lui nous gardera. Louons-le et il nous délivrera. Que
peut-il y avoir de meilleur ?
Bon été.
Maurice




Comment répondre à l’Evangile ?

12072010

1. Reconnaissez que vous êtes perdu au fond d’un trou
Si vous êtes au fond d’un trou, c’est parce que vous avez péché.
La Bible déclare : Tous ont péché, en effet, et sont privés de la présence de Dieu. (Romains 3.23)
Pécher ne signifie pas que nous ne sommes pas sympathiques, généreux ou aimables.
Pécher veut dire que nous avons raté la cible. Nous n’avons pas fait de Dieu le centre de notre vie. Ce faisant, nous avons raté l’essentiel.
Pécher, consiste aussi à désobéir à la Loi de Dieu. Le plus grand commandement que Jésus nous a laissé précise :
Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ton énergie et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même. (Luc 10.27)
Qui peut affirmer qu’il a toujours aimé Dieu et son prochain ?
Le péché nous conduit donc dans un trou, loin de Dieu. Il nous prive du bien le plus précieux au monde : Dieu.

2. Laissez tomber vos sécurités
Nos excuses, nos explications, nos beaux discours, nos œuvres, nos croyances en différentes religions sont autant de sécurités que nous mettons en place pour essayer de sortir la tête haute.
Les religions peuvent nous aider à comprendre l’homme, la vie et certains aspects de Dieu. Elles sont cependant incapables de nous sauver. De mêmes que nos actions, raisonnements ou philosophies.
C’est par la grâce que vous êtes sauvés… ce n’est pas le fruit d’œuvres que vous auriez accomplies. (Ephésiens 2. 8, 9)

3. Croyez que Dieu a trouvé une solution pour vous sortir du trou
Dieu a trouvé lui-même une solution pour venir nous sortir du trou. Il a envoyé son Fils, Jésus pour venir nous sauver.
Je suis venu dit Jésus chercher et amener au salut ce qui était perdu. (Luc 19.10)
C’est le cœur de l’Evangile. Il y a 2000 ans Jésus est venu sur terre. Toute sa vie il a aimé. Il a aidé, secouru des hommes, des femmes. Il les a sortis du trou. Il a pardonné leurs péchés. Il les a libérés de leur culpabilité. Gratuitement.
Puis il a été crucifié. Sa mort sur la croix n’était pas un accident. Elle était prévue. Par sa mort sur la croix Jésus a pris sur lui tous nos péchés passés, présents et futurs. Il a été tué à notre place.
La Bible explique : C’est pour nos péchés qu’il a été percé, c’est pour nos fautes qu’il a été brisé (…) Il a été frappé à mort à cause des péchés. (Esaïe 53.5,8)
Jésus est mort pour vos péchés. Il est aussi revenu à la vie pour vous.
La bible déclare : Il a été mis au tombeau, il est ressuscité le troisième jour. (1 Corinthiens 15.4)
Et dans le dernier livre de la Bible Jésus dit : J’ai été mort, et voici : je suis vivant pour l’éternité. (Apocalypse 1.18)
Parce qu’il est mort et qu’il vit pour toujours Jésus peut sauver tout être humain. Il peut vous sauver à l’instant même. Comment ?

4. Acceptez l’aide que Jésus vous offre
Concrètement cela signifie trois choses :
1.Vous êtes d’accord avec le verdict de Dieu : vous êtes perdu au fond d’un trou à cause de vos péchés.
2. Vous croyez que c’est uniquement par Jésus que vous pouvez être sauvé.
C’est en lui seul que se trouve le salut. Dans le monde entier, Dieu n’a jamais donné le nom d’aucun autre homme par lequel nous devions être sauvés. (Actes 4.12)
3.Vous acceptez qu’il vienne à votre secours pour vous sortir du trou et ainsi vous sauver pour toujours.

5. Priez et demandez-lui de vous sauver
Prier consiste à parler à Dieu. Vous pouvez vous exprimer avec vos mots. Vous pouvez aussi vous servir de cette prière et la répéter à voix haute.
Jésus, je crois que tu es venu dans le monde il y a 2000 ans pour me sauver de mon péché. Je crois que tu es venu me chercher au fond de ma misère. Aujourd’hui j’accepte l’aide que tu m’offres pour me sortir du trou. D’un cœur sincère je me repens de tous mes péchés. Je crois que tu es mort pour mes péchés à la croix et que tu as versé ton précieux sang pour moi. Je crois que tu es ressuscité et que tu vis pour toujours. Je t’accepte comme le Sauveur et le Maître de ma vie. Merci Jésus parce que tu me sauves maintenant et que tu fais de moi un enfant de Dieu. Amen.
Vous venez de répétez cette prière ? Faites-le nous savoir ! Nous prierons pour vous. Dieu vous bénisse dans cette nouvelle étape de votre vie !







AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08 |
Une Paroisse virtuelle en F... |
VIENS ECOUTE ET VOIS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la pagina di San Paolo Apos...
| De Heilige Koran ... makkel...
| L'IsLaM pOuR tOuS